Le blog des champions

02 juin 2007

Un rouquin chez les indiens.

Bon alors en vrac ( Il y a quelque photos sur le site pou illustrer le tout )  :

J’ai emménagé dans le nord. Quant je dis Nord c’est Kuujjuaq. Communauté Inuite du nunavik. Je dirais même capitale du Nunavik. Kuujjuaq c’est plus que 2000 habitants en plein dans la toundra qui s’étend à perte de vue. Beaucoup de « blanc », surtout l’été qui embauche beaucoup de « spécialiste » du sud pour les divers travaux estivaux (dont moi). 2 façons de venir ici, l’avion à longueur d’année, le bateau de mi-juin à mi-septembre. Mais vu que les bateaux restent réquisitionnés pour la marchandise la place est très limitée. Alors en fait on peut juste venir dans le coin par avion. L’aéroport de kuujjuaq est le plus achalandé du Québec….aprés celui de Dorval. Premier constat en descendant de l’avion : « ah ben tiens c’est l’hiver ! » Et oui de la neige, du fret …et une mini tempête vendredi dernier. Moi qui chialais à propos de la longueur de l’hiver à Montréal, ben c’est le paradis ici. Bref me voici qui emménage dans mon superbe demi sous-sol ensoleillé et qui à une vue imprenable sur la gendarmerie et le palais de justice (palais étant synonyme de vieille piaule). Mes premières soirées (car je bosse beaucoup la journée) ont été consacrées à la découverte des épiceries aux magasins générales de la place. Le coté pratique des épiceries du coin c’est qu’il y en a juste trois et que c’est un peu un tout en un. Pas besoin de magasiner, si tu ne trouves pas ce que tu cherches à ces places c’est que ça ne se trouve pas dans le Nord. Alors l’autre alternative c’est de faire monter du stock de Montréal par avions. C’est parfois même plus économique car tout coûte cher ici…sauf la nature et les paysages tout simplement grandiose et infini. Alors le pain est très cher, mais je ne me dégonfle pas, un 5 kg de farine de la levure et hop je deviens boulanger à mes heures perdues. Le résultat est épatant du pain frais à tout les jours….gros luxe.

Ici c’est le paradis des gamins, et des chiens…y’en à tout simplement partout à toutes les heures de la journées. Très dynamique ces gamins, très souriants aussi. Limite turbulent, mais bon charmant pareil. Coté chiens y’en a dejà deux trois qui m’ont adoptés. Ils squattent sous mes fenêtres à longueur de journées. Vue que je suis au niveau du sol, je peux dire qu’il partage mon appart en quelque sorte. Une autre bestiole qu’on croise souvent ici c’est les camions citernes. Deux sortes, des blancs et des jaunes qui font des allés et venus constant dans la ville. Ils remplacent nos bons vieux tuyaux de raccordement à l’eau courante. Ben ouais, pas de réseau d’eau courante ici. le froid ne le permet pas. Chaque maison à un réservoir d’eau que les camions blancs remplissent d’eau chaque jour. Les jaunes vous l’avez deviné récupèrent les eaux usées de chacune des maisons….bref fond le chemin inverse des blancs. Il y a une belle vie communautaire ici, le village est toujours en mouvements et le soleil se couche très tard…pour se lever très tôt. C’est assez déroutant d’ouvrir les yeux à 3 quatre heures du matin et de constaté qu’il fait jour. Surtout quant il à commencer à faire nuit à 23 heures. En tout cas j’arrive jamais en retard à la job, impossible de passer tout droit ! Il parait qu'à la Saint Jean, le soleil ne se couche pas du tout. Un autre fait interressant la nuit c'est le ciel plus clair dans la direction du Nord. A l'horizon chaque soir on constate la luminosité du soleil constant ....de l'été en arctique plus haut encore dans le Nord.

A part cela j’ai à mon actif une viré en traîneau à chien avec mon amis Simon. Trois attelages, une vingtaine de chiens, des lacs, la toundra à perte de vue et un retour à la belle étoile. Énorme sensation de liberté. Un truc assez hallucinant et la découverte d’un moyen de transport surprenant. Drôle de sensation de conduire des chiens.

Depuis hier le printemps s’en vient. La neige à fondu en l’espace de quelque heures et c’est une question de jour pour que la rivière (je devrais dire le fleuve vu sa taille gigantesque) cale et soit libérer d’une shot. Alors fini le traineau…c’est le canot et la pêche qui commencent. Le terrain de jeu est hallucinant et infini. Autre découverte qui me réjouis énormément….Kuujjuaq et les environs c’est le paradis pour le bike. Des caps rocheux à perte de vue…et des rides à n’en plus finir. Je brûle de recevoir un vélo….que quelqu’un de bien charitable doit m’envoyer d’ici peu….du bike dans la toundra imaginez ! Mon leitmotiv pour le bike ? Un vieux cul de jatte avec deux prothèses en bois grossier à la place des jambes (perdu à cause du gèle) et qui ride son bike dans la neige en se marrant… j’ai pris cela comme de la provoque à mon égard….il me faut un vélo !

Bon je finirais par le boulot. C’est pas compliqué je bosse en tant qu’assistant technique pour les municipalités qui tentent de résoudre leur problèmes liés aux déchets. Je bosse pour l’administration régionale kativik, qui gère tout le territoire du Nunavik et tiens son siége à Kuujjuaq. Grosso modo nos bureaux regroupent tout ce qui concerne les travaux publics, les ressources naturelles, l’environnement…et pleins d’autres trucs. C’est un véritable condensé d’interdisciplinarité inuite et québécoise. Rien que des gens intéressant, compétant et très humains. Moi je suis donc dans les dépotoires une nouvelle fois ! Ici le défi est de taille. On parle de sites d’enfouissements qui grossissent à vue d’œil et qui sont devenus ingérable tant ils sont bordéliques et contaminés. Le problème c’est qu’étant donné l’isolement y’a aucune solution existant à date pour en limiter l’impact. Un vrai casse tête sanitaire et environnementale. Donc me voilà dans un projet pilote avec deux stagiaires pour m’aider. Deux stagiaires que j’ai envoyés dans deux communautés pilote pour tout l’été. Un de mes deux stagiaires est un Africain dans la trentaine au physique de basketeur. Je peux vous dire qu’il fait tache dans le décors, d’autant qu’il sera basé dans une communauté très au Nord…et minuscule. Le plus marrant c’est qu’il pogne solide dans le contexte communautaire….et ne souffre aucunement du choc culturel. Solide le mélange des cultures ! Tout une expérience de jouer avec lui au basket contre des gamins du village qui le regarde comme une star de la NBA.

Le bon côté de la job c’est que j’ai carte blanche pour développer des trucs et bosser avec les différents départements du KRG. Je citerais mon Boss: " T'es pas la pour te faire chier alors si t'as une idée, un truc que tu veux voir, essayer apprendre hésite pas, on veux que t'on expérience ici te serve "...et il veux surtout me donner le gout de rester plus longtemps dans le coin car je ne vous raconte pas les portes qu'on m'ouvre depuis que je suis arrivé. 

Comme je bosse dans le départements de génie civil avec des trippeux patenteux (en fait des ingénieures improvisés)  qui viennent des quatres coins du Québec….il y a des belles perspectives d’aménagements des sites d’enfouissement et d’innovation (je pense notamment à un incinérateur artisanale très simple d’utilisation patenté maison). Alors je dois gérer mes deux oiseaux dans leur communauté respective, géré le site de Kuujjuaq, botté le cul aux maires, apprendre à faire de l’arpentage, ainsi que du dessin technique, pressé le citron à des firmes de consultants pour qu’ils me donnent des renseignements, dealer avec des ministères qui n’ont aucune idée de l’incompatibilité de leurs normes avec les réalités d’ici, contourner certaines lois qui sont plus des handicaps que des moyens de bien faire les choses, commander des matériaux et les acheminer à l’autre bout du monde (ici), former et sensibiliser des inuits, conduire un gros pick up manuel défoncé par des années de services, me battre avec une montagne de métal entassé, lutter contre les loups et les ours qui traînent dans le dépotoir……et  pourquoi pas finir le tout  chaque vendredi par une belle brosse dans l’unique bar du Nunavik, downtown Kuujjuaq avec des inuits et des blancs saouls que je croise la journée longue …et que je retrouve à faire le line up pour le last call de la place…afin de commander quelques dernières molson en can (véritable trésor), le tout sur fond de vieux tubes musicaux d’il y a quatre ou cinq ans…..exotique et diversifié non ?

En tout cas la vie à une drôle de saveur (à l’image de la bière), le boulot est assez prenant (il ne manque pas) et l’équipe du MPW du KRG est très joyeuse ….sans joke c’est un gros défi et on sait pas trop ou est ce qu’on s’en va dans ce projet là. J’apprend beaucoup et ce qui est cool sur ce projet, c’est qu’on à le droit à l’erreur tant il est à son début. Alors on s’essaye (un bon sujet de doctorat tout cela).

La semaine prochaine je m’en vais rejoindre en avion mes deux lurons à la rencontre des responsables de ces communautés. Kangirsuk tout d’abord puis Quaqtaq…deux villages beaucoup plus vers le Nord, perdues dans la baie d’Ungava pour ceux qui veulent le pointé sur une carte. Le gros Nord. Bélugas, ours blancs phoques….toute le kit quoi ! Et sûrement de la pêche la haut avec mon pote du Sénégal, vous voyez le tableau ?

Bon allez c’est pas le paradis non plus, j’en rajoute beaucoup. La réalité reste dure ici et l’on se prend facilement à remettre beaucoup de choses en perspective. C’est une belle période d’introspection pour moi d’autant que mes dernières semaines à Montréal ont été mouvementées. Je lis et écris beaucoup à mes heures perdues. Je me fais une tête et des jambes comme on dit. Cela reste un beau défi sur différent plan de ma vie. Défi que je considère comme une belle façon de reprendre de l’élan vers peut être de nouveaux projets.

Bon cela fait beaucoup de chose et je suis un peu brouillons dans mes nouvelles..mais ça résume bien ce que je vis, alors pour plus de détail personnalisé écrivez moi donc !

Bien à vous.

Rom (Mon petit nom d’ici car Romain c’est imprononçable en Anglais, que j’en ai marre de perdre mon temps à essayer en vain d’épeler mon nom dans cette langue et que rom ça fait penser à la boisson alcoolisé… donc très facile à retenir par icit !)

Posté par romainrosant à 21:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]